Le monde des animaux de compagnie est riche et varié : en fait, cette catégorie comprend non seulement le chien et le chat “classiques”, mais aussi tous les animaux qui peuvent être, pour diverses raisons, définis comme “affectueux”. Des exemples ? Les ânes et les chevaux, souvent utilisés aussi pour des thérapies médicales et psychologiques, mais aussi les tortues, les poissons rouges, les furets, les hamsters et même les cochons d’Inde.

La sensibilité croissante envers les animaux découle d’un processus d’évolution culturelle qui, peu à peu, a conduit les humains à considérer les animaux de compagnie non plus seulement comme des “outils” pour accomplir une tâche particulière, mais comme de véritables compagnons de vie, avec lesquels ils peuvent partager leurs expériences, leurs joies et leurs peines.

Avoir un animal de compagnie à la maison, après tout, apporte de nombreux avantages, à tout âge. Prendre soin d’un animal de compagnie apprend aux jeunes le sens de responsabilité et permet aux personnes âgées de garder l’esprit entraîné tout en luttant contre la dépression, un trouble fréquent chez les personnes qui, en vieillissant, ont tendance à s’enfermer à domicile et à s’isoler du monde extérieur.

Comme le confirment les experts, la compagnie d’un animal domestique permet aux seniors d’améliorer leur attention et leur mémoire verbale. Ainsi, ils  redécouvrent leur émotivité et la façon de la gérer. Les animaux, en effet, émettent des signaux et des comportements très différents des humains, ce qui devient une incitation non seulement à stimuler la curiosité pour les autres espèces, mais aussi à apprendre à gérer leurs émotions d’une manière alternative.

Personnes âgées et animaux domestiques : les bienfaits pour la santé

Le 17 février, on fête l’un des animaux domestiques les plus populaires : le chat. Et ce très félin, qui, comme l’a dit le cardinal Richelieu, a été créé “pour donner à l’homme la chance de caresser un petit tigre”, fait partie des animaux de compagnie les plus courants chez les personnes âgées, surtout parce qu’il est plus facile à gérer qu’un chien.

Bien qu’il ne faille pas promener le chat, les bienfaits de sa compagnie, tant sur le plan émotionnel que physique, sont prouvés. Tout d’abord, la présence d’un chat au pied du lit améliore le sommeil, le rendant plus paisible et plus profond. Deuxièmement, la compagnie d’un chat a des effets positifs sur la santé cardiaque : une étude américaine menée en 2008 a montré que les propriétaires de chats ont un risque de maladie cardiaque inférieur de 30 %. Raison de plus pour adopter un chaton tout de suite.