Les propriétaires de chats aimeraient eux aussi partir en vacances de temps en temps. Grâce à des plateformes de partage en ligne, un client peut trouver sans paperasse administrative une personne pour garder son chien ou son chat. Le prix du pet-sitting est aux environs de 12 euros.Vous pouvez faire garder vos animaux de compagnies à domicile ou à chercher une pension féline.

Comme les tigres domestiques sont des animaux très attachés à leur territoire, ils ne peuvent souvent pas vous accompagner. S’il n’y a personne dans le cercle des parents ou des amis qui puisse s’occuper de votre chat de manière fiable, une pension pour votre chat reste l’alternative. Mais comment trouver un bon chenil et à quels coûts faut-il s’attendre ?

Si vous recherchez un bon chenil pour votre chat, il y a quelques points à prendre en compte lors de votre choix. Particulièrement important : prenez le temps de vous faire une idée du chenil à l’avance. À quoi devez-vous prêter une attention particulière sur place ? Nous avons rassemblé quelques conseils pour vous aider à identifier rapidement un chenil adapté à votre animal.

Trouver un chenil pour les chats : La première impression

Commencez tôt à chercher un chenil pour votre chat. Bien qu’il existe aujourd’hui un grand choix de pensions de famille appropriées, les bonnes installations sont rapidement réservées, surtout pendant la saison des vacances. Il peut même être judicieux de faire garder votre chat pendant les vacances, puis de réserver vos propres vacances.

Si vous avez trouvé un ou plusieurs chenils, vous devez en tout cas vous faire une idée personnelle sur place. Il est préférable de passer à l’improviste au chenil, afin d’avoir une première impression réaliste des locaux et du terrain. Faites attention aux points suivants :

Tout est-il aussi propre et ordonné que le promet la brochure ou la page d’accueil et est-il possible de le faire compte tenu du nombre d’animaux présents ? Existe-t-il un enclos extérieur sûr pour les chats dans lequel votre nez poilu peut se déplacer sans risque ? Y a-t-il suffisamment de refuges pour votre chat ?

Laissez-nous vous faire visiter l’hôtel des animaux. À quoi ressemble la zone où les chats sont hébergés ? S’ils ne veulent pas vous montrer, ce n’est pas bon signe. Il vaut mieux chercher un autre chenil.

En pension, votre animal est hébergé, nourri et soigné sur place dans un lieu doté d’équipements adaptés et gérés par des personnes possédant une certification ou ayant suivi une formation reconnue par le ministère de l’Agriculture. Les avantages ? Votre animal peut y séjourner pendant plusieurs mois et il est surveillé en continu par des professionnels

N’hésitez pas à visiter la pension pour vous assurer des conditions de garde. Renseignez-vous par exemple sur la fréquence des promenades, les activités au programme, la qualité de la nourriture proposée, etc. Si votre animal apprécie la compagnie, il pourra facilement trouver des compagnons de jeu. À l’inverse, s’il a des problèmes de comportement, cette solution peut s’avérer délicate car il sera en contact fréquent avec d’autres pensionnaires.

Aspects juridiques : Que faut-il prendre en compte lors de la recherche d’un chenil ?

L’établissement doit déclarer son activité à la préfecture. Il doit également suivre une réglementation sanitaire et alimentaire stricte visant au respect du bien-être animal (taille minimale de box, présence d’un espace extérieur de détente, etc.)

Si la première impression est correcte, vous pouvez examiner de plus près la pension de famille potentielle pour votre chat. Il est particulièrement important de savoir si le chenil a été contrôlé et approuvé par l’office vétérinaire.

L’exploitant doit posséder le certificat de compétence requis conformément à l’article 11 de la loi sur le bien-être des animaux. Posez également des questions sur les qualifications des autres membres du personnel. De cette façon, vous pouvez être sûr que votre patte de velours est effectivement logée et soignée d’une manière appropriée à l’espèce.

En outre, les conditions et modalités de paiement doivent être clairement énoncées et faciles à comprendre. Conclure un contrat de soins avec l’exploitant de la pension animale. Cela a du sens pour les deux parties, car cela garantit des accords clairs.

C’est un lieu où vous déposez vos animaux afin que l’on s’assure de leur bien-être en votre absence. C’est pourquoi certaines pensions n’acceptent que les chats stérilisés, demandent à ce que le chat soit en bonne santé et de caractère sociable, et refusent les chatons âgés de moins de quatre mois.

Mettre votre chat en pension nécessite donc quelques formalités d’inscription.

Il est indispensable de présenter la photocopie d’une carte d’identité du même nom que celui indiqué sur le carnet de vaccination. Sachez que les pensions n’acceptent que les animaux pucés et à jour dans leurs vaccins. Pensez à vérifier le calendrier de vaccination de votre animal avant de l’inscrire. 

La pension exige également un chèque de caution : non encaissé, il sert à financer une éventuelle visite chez le vétérinaire et à se prémunir d’une tentation d’abandon. Dans ce dernier cas, la pension vous indique la durée sans nouvelle de vous à partir de laquelle ils considèrent que le chat est abandonné (une semaine le plus souvent).

Vous trouverez des pensions qui prennent davantage de précautions, probablement parce qu’elles ont été exposées au problème de nombreuses de fois. Elles indiquent qu’en cas d’abandon, elles porteront plainte en fournissant la photocopie de la carte d’identité présentée, le numéro d’immatriculation du véhicule avec lequel vous êtes venu et la copie de la vidéo surveillance attestant de ce numéro.

Santé et soins de votre chat au chenil

Si le propriétaire vous pose des questions sur votre animal et vous laisse même éventuellement remplir un questionnaire, c’est bon signe. Si le personnel de la pension se renseigne sur les certificats de vaccination, les protocoles de vermifugation, la prophylaxie des puces et des tiques et l’assurance responsabilité civile, c’est un autre gros avantage : c’est le signe que la santé de tous les animaux de la pension est prise en compte. Les attentes concernant l’animal peuvent varier d’une pension à l’autre. La pension peut imposer d’administrer un traitement antiparasitaire à l’arrivée du chat, ou d’attester d’un traitement récent ou de fournir un collier anti puces neuf.

Ce que vous devriez également envisager :

Y a-t-il suffisamment d’infirmières disponibles ? Il ne doit pas y avoir plus de 10 à 15 chats au maximum par gardien.

Le traitement vétérinaire est-il garanti en cas d’urgence ? Demandez le nom de votre vétérinaire et discutez de la manière dont votre chat sera traité en cas d’urgence.

Si votre chat a besoin de médicaments, le personnel chargé des soins aux animaux doit pouvoir les lui administrer correctement. Par exemple, si votre chat est diabétique, le niveau de glucose doit être contrôlé en toute sécurité et de l’insuline doit être injectée au chenil.

Les chats sont-ils logés uniquement individuellement ou également en groupe ? En général, deux chats au maximum doivent être logés ensemble, à condition qu’ils soient compatibles. Si vous avez plusieurs chats, il devrait également être possible de ne pas séparer le petit paquet dans le chenil.

Êtes-vous interrogé sur les caractéristiques individuelles de votre chat ? Les animaux particulièrement anxieux ont besoin de soins sensibles si leur propriétaire est temporairement incapable d’être là pour eux personnellement. Idéalement, votre patte de velours devrait pouvoir apporter un objet personnel à la pension pour faciliter la séparation.

Si tout va bien, demandez si votre chat peut rester dans le chenil une nuit avant les vacances. Votre patte de velours aura ainsi l’occasion de jeter un coup d’œil à l’environnement inconnu et vous remarquerez très tôt si elle y est vraiment adaptée.

Combien coûte un bon service de pension pour votre chat ?

Si vous placez votre chat dans un chenil, vous devrez vous attendre à des frais entre six et 15 euros par jour. La nourriture est incluse. Si vous vous occupez de plusieurs chats à la fois, le prix peut être globalement inférieur. De nombreux chenils d’internat offrent dans ces cas des prix de groupe réduits. Les coûts exacts que vous connaîtrez grâce au chenil d’internat choisi. Ils doivent également être mentionnés dans le contrat de soins.

Les pensions pour chat sont en plein essor. Vous aurez peut-être le choix et pourrez comparer les prix des pensions entre elles.

Vérifiez alors ce qui est inclus dans les tarifs indiqués : hébergement, nettoyage journalier des chambres, chauffage ou ventilation, mise à disposition de l’ensemble du mobilier, mise à disposition des jouets, nourriture.

Cette dernière peut être fournie, et dans ce cas, le prix sera plus élevé. La pension peut aussi accepter que vous fournissiez vous-même les croquettes, en imposant un minimum par jour pour éviter que votre chat manque de nourriture.

Les tarifs commencent généralement à 10 euros pour un chat et pour un séjour de moins de 15 jours. La pension peut proposer des tarifs dégressifs si vous lui confiez plusieurs chats ou si le séjour est plus long que 15 jours. Les soins particuliers, comme la prise de médicament, l’administration d’insuline ou le brossage quotidien du pelage, font l’objet de suppléments tarifaires.

Certaines pensions proposent des approches particulières ou des services haut de gamme : croquettes bio, litières végétales et écologiques, diffuseurs de phéromones et d’huiles essentielles, colliers d’aromathérapie, etc. Le prix sera d’autant plus élevé.

Les pet sitters sont de plus en plus nombreux et vous pouvez faire garder vos chiens ou chats en toute confiance. Ces solutions vous rendent la vie plus facile et le pet sitter peut même se déplacer à la maison pour votre assurance. En France, il existe de nombreux site pouvant vous rendre service, s’occuper du toilettage, de la promenade, etc.