Connue par tous les propriétaires de lagomorphes, la rhinite du lapin provoque souvent une grande peur. La rhinite du lapin est une maladie infectieuse fréquente des longues oreilles. Elle est contagieuse. En cas de négligence, cette maladie peut être fatale à votre lapin. En fait, il s’agit d’une maladie respiratoire assez fréquente chez les lapins particulièrement durant la saison froide. Donc, cette maladie contagieuse ne doit pas être prise à la légère. En outre, les animaux atteints par la rhinite vivent souvent longtemps grâce à de bon traitement. Ainsi, bénéficiez des conseils pour garantir la santé de votre animal de compagnie et pour traiter la rhinite du lapin en toute confiance !

Quels sont les symptômes d’une rhinite du lapin ?

Nombreux sont les signes cliniques de la rhinite du lapin. Et traiter la rhinite du lapin est parfois complexe. Une rhinite du lapin se manifeste chez des lapins présentant des symptômes typiques. Tout d’abord, le nez de l’animal malade sépare une sécrétion accrue. Cela peut varier extérieurement de transparent et liquide à purulent. Il colle souvent la fourrure à la narine. Et puis, les pattes du lapin sont collées avec la sécrétion car le lapin se nettoie plus souvent. Ensuite, il y a les yeux qui sont rougis ou purulents. Aussi, il présente des éternuements fréquents, comme un nez rougi. Il s’agit de l’un des symptômes bien connus. Donc si votre lapin éternue plus souvent, soyez tout de suite en garde ! Dans de nombreux cas, des bruits respiratoires inhabituels se manifestent. Cela indique que la respiration par le nez est difficile. Sinon, l’animal respire complètement par la bouche. En outre, si la rhinite du lapin s’étend aux poumons et qu’une pneumonie ou un abcès se développe dans les poumons, l’animal aura de graves difficultés à respirer. Et si elle s’étend aux oreilles, une inflammation de l’oreille moyenne ou de l’oreille interne va se produire. Les symptômes typiques sont des comportements apathiques, une incapacité à manger et une tête de travers. Donc, il faut distinguer la rhinite contagieuse du lapin et la rhinite au cours d’un rhume normal. La première, également appelée “pasteurellose”, est une maladie causée par des agents pathogènes bactériens. Les principaux agents pathogènes sont Bordetella bronchiseptica et Pasteurella multocida. Dans de nombreux cas, des agents pathogènes secondaires tels que les Pseudomonas peuvent également être détectés. La maladie est toujours chronique, contagieuse et difficile à guérir complètement. La bonne nouvelle, c’est que les longues oreilles peuvent souvent mener une longue vie et heureuse même avec la maladie. En cas de “rhume normal”, les agents pathogènes peuvent être complètement éliminés et le lapin est alors guéri. Les profanes ne peuvent pas faire la distinction entre un rhume relativement inoffensif et la maladie contagieuse. Pour un diagnostic et un traitement, une visite chez le vétérinaire est absolument nécessaire. Le vétérinaire peut utiliser un échantillon de rinçage du nez pour déterminer s’il s’agit d’un agent pathogène de la rhinite du lapin ou d’un virus du rhume.

Quelles sont les causes de la rhinite du lapin ?

Divers types de bactéries ou de mycoplasmes sont généralement à l’origine de la rhinite du lapin. Les germes affectent principalement les voies respiratoires et provoquent des inflammations purulentes. La maladie est transmise par contact direct ou par le brouillard de pulvérisation émis lors des éternuements. Les animaux peuvent également être infectés indirectement. Par exemple en transmettant la bactérie à des personnes après avoir visité un animal malade. La propagation de germes environnementaux et pathogènes présents chez les humains, les chiens et les chats sont également des causes possibles de rhinite du lapin. Par exemple, si vous avez vous-même un rhume ou d’autres infections, vous devez éviter tout contact avec les lapins. Désinfectez vos mains lorsque vous coupez de la nourriture et vous pouvez porter un protège-dents. Même si c’est difficile, évitez les câlins et les caresses. Ces facteurs de risque favorisent une infection. En effet, le stress causé par les transports ou un environnement inconnu réduit le système immunitaire et vous rend vulnérable aux infections. Une attitude trop serrée de vos amis câlins est également un risque pour que le lapin soit infecté par un des congénères. Aussi, la mauvaise nourriture peut devenir une source de la maladie des animaux de compagnie. En effet, certains nutriments comme les vitamines et minéraux sont extrêmement importants pour les lapins. S’ils en manquent, leur système immunitaire en souffre. Vous trouverez des conseils pour éviter cela dans le guide Lapin : Nutrition et alimentation pour les nez de maman. Et puis, il y a aussi l’hygiène négligée. Si vous ne nettoyez pas la cage assez souvent, l’ammoniac présent dans l’air que vous respirez irritera les voies respiratoires du lapin. Cela favorise la rhinite du lapin et d’autres maladies respiratoires. Durant l’hiver, la rhinite du lapin est particulièrement fréquente à cause du froid.

Comment traite-t-on la rhinite du lapin ?

Il a plusieurs solutions pour traiter la rhinite du lapin. En cas de rhinite du lapin, le principal objectif est d’empêcher la propagation des agents pathogènes. Pour cela, le vétérinaire prescrit des antibiotiques qui doivent être administrés quelques jours à quelques semaines. Le médicament est destiné à éliminer les bactéries ou à inhiber leur croissance. Si la maladie progresse sur une longue période, des médicaments supplémentaires seront administrés pour soutenir le système immunitaire. Les mucolytiques peuvent également être administrés à faible dose. Dans de nombreux cas, il impossible d’éliminer complètement les agents pathogènes. Et puis, l’administration d’antibiotiques n’est pas toujours le premier choix en raison de leur manque d’effet et du développement d’une résistance. En collaboration avec le vétérinaire, vous devez toujours examiner attentivement si une autre forme de thérapie est possible selon l’évolution de la maladie. L’inhalation, en particulier, est une mesure alternative ou de soutien appropriée. Les inhalateurs de froid pour enfants sont particulièrement adaptés à cette fin, de même que l’utilisation d’un mélange de solution saline et de sel Emser comme solution d’inhalation. La chaleur d’une lampe à lumière rouge stabilise également la circulation et calme l’organisme. Toutefois, assurez-vous qu’il y a suffisamment d’espace pour que votre animal puisse échapper à la chaleur. Vous pouvez aussi faire du thé au thym et le laisser s’évaporer dans la chambre des lapins.