Apprendre à son chien à obéir n’est pas une tâche facile. Mais dresser son chien, c’est aussi être à son écoute pour un parfait accomplissement du dressage. L’apprentissage doit avoir un aspect ludique, car c’est par le jeu que le chien sera heureux d’apprendre. Bien sûr, tout ne se fera pas en quelques minutes d’entraînement par jour, il s’agit d’un enseignement en continu. Comment apprendre à son chien à respecter vos ordres ? C’est la première question qui vient à l’esprit lorsqu’on accueille cet animal de compagnie à la maison. Parfois, le début de la coexistence devient difficile : il est trop agité, indiscipliné et ne fait pas attention à vos ordres. Mais avec de la patience et de l’amour, il est possible d’assurer l’éducation de l’animal de compagnie sans trop d’efforts. Prêtez attention à ces astuces pour faire obéir le chien.

1. Choisissez un bon nom

Il est important que ce soit simple et non fantaisiste, afin d’attirer plus facilement leur attention. Des conseils, un nom avec deux syllabes et des sons forts facilitera son apprentissage. Répétez son nom jusqu’à ce que vous constatiez qu’à chaque fois que vous le dites, il vous regarde. Soyez gentil avec lui et donnez-lui une récompense lorsqu’il commence à répondre à son nom.

2. Répétez, répétez, répétez

La clé, c’est la cohérence. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que le chien apprenne en deux après-midi comment faire les choses. N’oubliez pas qu’il apprend et que vous êtes là pour lui enseigner.

3. Commencer par lui apprendre les bases

Des ordres tels que “arrêtes”, “dors” ou “manges” doivent être le premier lien avec votre discipline. Bien sûr, il doit s’agir d’ordres clairs, mais ils doivent paraître sûrs et forts afin que l’animal comprenne vos paroles.

4. Le leadership est fondamental

Toujours bien démontrer que vous être le membre dominant. La relation que vous aurez avec votre chien est très importante. Certes, vous pouvez avoir une belle complicité avec lui, mais il faut également qu’il sache que c’est vous le Maître. Soyez donc ferme avec le chien et ne laissez pas passer tous ses caprices. Un des meilleurs conseils pour faire obéir le chien est la présence d’un chef. Il doit être conscient que celui qui commande est le propriétaire, que c’est lui qui doit obéir. Il ne s’agit pas d’imposer, mais de faire preuve d’autorité. Et n’oubliez pas que cela n’est pas incompatible avec le fait de dorloter votre chien lorsque c’est nécessaire.

5. La discipline et sanction ne sont pas synonymes

Si le chien s’installe sur le canapé par exemple, il faut lui faire comprendre que c’est interdit. Pour cela, fermez la pièce où se trouve le canapé. Puis ouvrez la porte de nouveau. Si le chien se rend sur le canapé, faites-le sortir de la pièce en refermant la porte. Au bout de plusieurs répétitions, le chien va associer la porte fermée à l’interdiction de monter sur le canapé. Cette technique est utile pour tout autre exercice de dressage. Il faut du temps et des efforts pour rendre visibles les progrès dans le comportement et l’éducation du chien, mais cela ne signifie pas qu’il faut perdre patience. Si on le traite comme s’ils ne le méritaient pas, on n’arrivera à rien. Comptez jusqu’à 10 et recommencez. Si vous lui criez dessus ou les blessez, il vous associera à quelque chose de mauvais et le résultat sera toujours bien pire.

6. Offrir une récompense

Encouragez-le à bien se comporter et le cas échéant, récompensez-le. Vous souhaitez partager un bout de votre repas avec lui ? Assurez-vous d’abord de savoir quels aliments pour « humains » votre chien peut manger. Il est essentiel de stimuler l’animal, et l’une des méthodes les plus efficaces est basée sur la récompense. Si le chien obéit à ce que vous dites, donnez-lui une récompense pour qu’il sache que c’est la bonne voie et que c’est ainsi qu’il est bien fait. Si, en revanche, il ne répond pas à vos ordres, il est vital que vous l’ignoriez afin que l’animal comprenne qu’il n’en tire pas profit.

7. Gardez de courtes sessions pour apprendre à votre chien à vous obéir

Votre chien doit très vite apprendre ce qui est bien et ce qui est mal. S’il fait quelque chose de mal, punissez-le immédiatement. Il doit associer son geste incorrect à la punition. Mais si au contraire, il fait quelque chose de bien, félicitez-le immédiatement aussi. Avec une bonne caresse par exemple. La capacité d’attention d’un chien est limitée. Idéalement, vous devriez faire un maximum de deux séances d’éducation de 10 à 20 minutes par jour. Toutefois, il est conseillé de maintenir un rythme de session confortable et adaptable avec des jeux dans lesquels l’animal peut également apprendre.

8. Faites participer tous les membres de la famille

Bien qu’il soit fondamental que le chien sache qu’il a un chef, chacun dans la maison doit participer au processus de dressage du chien d’une manière ou d’une autre. Le reste des membres du ménage doit également être dominant devant le chien et gérer l’entraînement du chien dans la même direction.

9. Un chien est un chien

Le traiter comme s’il était une personne est l’une des pires décisions que vous puissiez prendre. Aimez-le, mais ne le traitez pas comme un bébé. Si vous le confondez dans l’identification de son rôle, c’est là que les problèmes peuvent surgir lorsqu’il s’agit de son éducation. Vous pouvez bien sûr caresser votre chien et lui donner de l’affection, mais il est préférable de diminuer la cadence lorsque ce dernier entre dans sa phase adolescente. S’il insiste trop pour se faire câliner, repoussez-le. Même chose pour les femelles qui sont dans leur période des chaleurs.

10. Technique de la laisse

Pour poser le collier dressage et la laisse à votre chien, cela peut s’avérer parfois compliqué. Il ne sert à rien de le forcer. Si le chien refuse, peu importe la manière, laissez-le et éloignez-vous de lui. Cela lui permettra de déstresser et d’évaluer la situation. Après quelques minutes, il reviendra vers vous et vous pourrez lui faire sentir à nouveau l’odeur du chien collier et de la laisse jusqu’à ce qu’il se familiarise avec ces deux objets. Au début, laissez-lui le collier dressage autour du cou quelques secondes, puis quelques minutes, puis quelques heures. De même pour la laisse que vous pouvez laisser traîner quelque temps derrière lui afin de l’habituer à sa présence.