Parmi les nombreux animaux qui vivent dans nos jardins, le hérisson, un petit mammifère, s’est également établi ces derniers temps. Il est immédiatement sympathique pour son museau tendre, qui contraste avec les épines qui couvrent une grande partie de son corps. La vie du hérisson à la maison n’est cependant pas sans risques, et vous devez être très prudents pour les éviter. Voici quelques conseils à considérer si vous souhaitez prendre  un hérisson comme animal de compagnie.

Caractéristiques du hérisson

Pour vivre en toute sécurité avec un hérisson, les personnes qui ont l’intention d’en adopter un, doivent connaître ses caractéristiques et ses habitudes, tant en matière d’hygiène que de nutrition. Des maladies assez graves peuvent survenir en cas de mauvais traitement. Il existe 16 espèces de hérissons qui prolifèrent dans la nature, mais seulement deux sont très communes, le “hérisson à longues oreilles” et le “hérisson pygmée africain”. Dans les deux cas, leurs habitudes sont strictement nocturnes, alors que pour ce qui est de l’alimentation, ils se nourrissent principalement d’insectes. Vous ne devez pas leur donner des croquettes.

Le hérisson est presque toujours endormi pendant la journée, soit dans sa tanière, soit couché sur l’herbe dans le jardin. Le hérisson utilise les épines comme arme de défense. Dans de nombreux cas, les hérissons effrayés se referment sur eux-mêmes, en formant une boule. Les clous de leurs pattes sont assez tranchants. Ils s’en servent presque exclusivement à creuser le sol. Ceux qui veulent un hérisson comme animal de compagnie n’ont pas à s’inquiéter s’ils ont déjà des chats ou des chiens, car la cohabitation entre ces animaux est paisible, même si le hérisson est fondamentalement un animal solitaire. 

Les risques sanitaires des hérissons à la maison

Le hérisson est un animal qui aime la chaleur, il doit donc être placé dans un environnement à température ambiante ; la température idéale se situe entre 25ºC et 27ºC. En particulier pendant les mois les plus froids de l’année, il est nécessaire de le maintenir au chaud, même s’il n’y a pas de lumière. L’espace pour le hérisson doit être grand et la taille de sa cage doit être d’au moins 1,5 mètre. Il est très important que l’environnement dans lequel le hérisson est gardé soit désinfecté en permanence.

La nutrition du hérisson est particulièrement importante pour sa santé. Lorsque vous laissez le hérisson libre dans le jardin, vous devez faire attention à ne pas y laisser d’outils tels que des tondeuses à gazon ou des tas de “compost”, car ils constituent l’endroit idéal pour se cacher. Et faites également très attention aux filets, qu’il s’agisse de filets de clôture ou de ceux des produits alimentaires comme les fruits ou les pommes de terre. Une attention particulière doit également être réservée aux pesticides qui sont distribués dans le jardin, comme ceux utilisés pour éloigner les escargots.

Parmi les maladies les plus fréquentes chez les hérissons, on trouve celles causées par des parasites tels que les puces, les tiques et les acariens, qui doivent être combattues avec des insecticides spécifiques, les rhumes, la diarrhée et les vomissements, la peau sèche et l’obésité. Vous pourriez avoir recours aux soins d’un vétérinaire pour votre hérisson.